Quand les seniors occupent le Bienenberg…

Cherchez le diamant!

Cherchez le diamant!

Chaque année à plus ou moins la même époque, « ils » reviennent… « Ils », ce sont les seniors francophones qui investissent le Bienenberg pour « leur » séjour. Beaucoup sont des habitués, mais il y a aussi toujours, et heureusement, quelques nouvelles têtes.

Lorsque j’ai repris la direction de ce séjour, en 2012, j’avoue que je me demandais quand même un peu comment « la sauce allait prendre ». Il faut dire que je me retrouvais dans ce séjour avec mes propres parents – ce qui, il faut bien le reconnaître, n’est pas si courant ! Je n’ai pas été déçu… J’ai découvert un groupe vivant, heureux de se (re)trouver, et dont la joie de vivre s’est avérée contagieuse. Car en dépit des marques et limites inhérentes à la vieillesse, en dépit des épreuves de la vie et des passés pas toujours simples, en dépit de la solitude pour plusieurs, c’est toujours – sans négation du reste – l’affirmation de la foi et de la confiance en Dieu qui est ressortie des échanges et des témoignages. Et je dois bien le dire, j’ai plusieurs fois été moi-même interpellé, renouvelé, encouragé, quant à ma propre vie.

Je reste impressionné par la joie de vivre qui s’exprime dans ce groupe, alors qu’on est au crépuscule de sa vie. Impressionné encore par la qualité de relation, par l’attention des uns pour les autres, par l’esprit de service, qui toujours à nouveau se manifestent. Impressionné par les chants – des Ailes de la Foi, chantés à plusieurs voix, comme on ne les entend plus guère dans nos Églises – et le désir de louer le Seigneur chaque matin. Impressionné par le niveau de connaissances bibliques, témoignage de vies qui ont baigné dans les Écritures. Plusieurs fois je me suis dit que les plus jeunes, moi compris, en auraient bien de la graine à prendre…

Chaque année, je finis ce séjour fatigué, mais heureux. Et je m’attends à ce qu’il en soit de même pour la prochaine édition.

En 2017, nous parlerons et méditerons sur le thème du trésor…

… le Royaume comme une perle de grand prix (Mt 13.44-46 et par.), quelle priorité en faisons-nous ?

… le vrai trésor (Mt 6.19-21 et par.), est-ce celui que nous amassons ?

… le trésor épuré, diamant plus dur que le roc (Ml 3.1-4 ; Ez 3.9), ou comment Dieu nous forme à son service, à tous les âges de la vie,

… ce trésor enfin que nous portons dans des vases de terre (2 Co 4.6-10), c’est-à-dire avec notre faiblesse ou vieillesse qui ne nous empêche pas d’être porteur du vrai trésor…

Je me réjouis de vivre une nouvelle fois ce temps avec mes frères et sœurs, que je peux aussi appeler « amis »… Alors, s’il vous en dit, venez nous rejoindre !

Séjour seniors au Bienenberg, du 14 au 19 mai 2017 (arrivée le dimanche en fin d’après-midi, départ le vendredi vers 15 heures).

Ce contenu a été publié dans générale par Denis Kennel. Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos Denis Kennel

Diplôme d'Etat de masseur-kinésithérapeute (physiothérapeute), Diplôme de l'Ecole Biblique Mennonite Européenne du Bienenberg, Maîtrise en théologie de la Faculté Libre de Théologie Evangélique (FLTE) de Vaux-sur-Seine, Master de recherche en théologie anabaptiste validé dans le cadre du programme d’Etudes Francophones de Théologie Anabaptiste (EFraTA) du CeFoR Bienenberg, Doctorat en théologie. Actuellement enseignant et directeur des études du département francophone du CeFoR Bienenberg. Domaines de compétence : Histoire et théologie anabaptistes, Théologie systématique et biblique, Exégèse Marié, père de 3 jeunes enfants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *