Le fauteuil vide

Soeur-CristinaLa pochette du nouveau CD de Sœur Cristina, la religieuse gagnante de l’émission italienne « The Voice » a retenu mon attention. Elle y pose à côté d’un gros fauteuil vide. Quand on l’interroge à ce sujet, voici ce qu’elle explique : « C’est pour laisser la place à quelqu’un de plus important que moi… et aussi pour montrer que chacun peut être accueilli à un moment de sa vie. » Alors que le principe même de l’émission est de devenir « THE Voice » (LA voix), l’attitude de sœur Cristina dénote. Elle rappelle qu’elle n’est que la servante de celui qui mérite le grand fauteuil. Par grâce, elle peut se tenir à côté.

Le fauteuil du Maître laissé libre est disponible pour accueillir ceux qui se savent « pauvres », pour ceux qui en ont besoin. Jésus n’a eu de cesse d’accueillir et d’insuffler l’espérance à ceux qui croisaient sa route. Il a quitté le grand fauteuil pour accueillir et se mettre au service de ceux qui en avaient besoin (Ph 2.6-11). à sa suite, les chrétiens sont appelés à recevoir son Esprit et à pratiquer l’hospitalité envers tous. La puissance du royaume des cieux se manifeste lorsqu’à la suite de leur Maître, les chrétiens se préoccupent de l’accueil et du service des étrangers, des démunis, des malades et des pauvres, des affligés et des personnes en deuil. Ils proclament ainsi la justice de Dieu.

Quelle magnifique image d’un accueil à double sens : l’accueil de Dieu et l’accueil des autres qui se trouvent au cœur de l’évangile! Les recommandations de l’apôtre Paul trouvent là une résonance tout particulière : « Accueillez-vous les uns les autres, comme le Christ vous a accueillis pour la gloire de Dieu » (Rm 15.7). Quand nous réalisons que le Christ nous a accueillis « jusqu’au bout », cela nous questionne au sujet de nos relations les uns avec les autres : où sommes-nous assis ? Dans le fauteuil confortable en maître de notre vie ou à côté ? Si nous sommes assis à côté du fauteuil vide, qui le remplit en attendant ? Lorsque nous nous accueillons les uns les autres comme le Christ nous a accueillis, Dieu est glorifié et le royaume des cieux se rapproche.

Ce contenu a été publié dans générale par Marie-Noëlle Baecher-Yoder. Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos Marie-Noëlle Baecher-Yoder

D.E. d’éducatrice spécialisée, études de psychologie et de théologie aux Etats-Unis (Master de thérapie familiale et conjugale, Mennonite Brethen Seminary, Fresno), Certificat d’Études Francophones de Théologie Anabaptiste (CeFoR Bienenberg) et des études de théologie à la Faculté Protestante de Strasbourg en cours. Elle enseigne la théologie pastorale et l'éthique au centre de formation du Bienenberg. Elle est mariée et mère de deux enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *