Un président « a-normal », ses fans et les autres

jesus_christ_presidentImaginez un président qui dirait à ceux qui viennent en aide aux plus démunis de son pays : « Quand vous avez servi des repas au Resto du cœur, vous m’avez servi un repas à moi votre président. Quand vous avez offert de meilleures conditions de vie aux Roms, vous m’avez offert à moi votre président de meilleures conditions de vie. Quand vous avez invité chez vous cet enfant handicapé et ses parents le soir de Noël, c’est moi votre président que vous avez invité chez vous le soir de Noël. Quand vous avez permis à une famille de sept personnes entassées dans un deux pièces d’accéder à un logement plus grand, vous m’avez permis à moi votre président de vivre plus dignement. Quand vous avez donné des tickets-repas à un enfant du Mali pour qu’il mange au moins un repas par jour, c’est à moi votre président que vous avez donné un ticket-repas. Quand vous avez parlé avec ce jeune qui voulait se suicider, c’est à moi votre président que vous avez parlé. » Un président a-normal, atypique…

Dans Mt 25.31-46 (lisez le texte !), Jésus se présente comme « Fils de l’homme » (un titre royal selon Dn 7) et comme roi lors du jugement dernier de toute l’humanité (toutes les « nations » rassemblées, v. 32). Ce roi-juge est proche de ceux qui ont connu de grands besoins (ceux qui ont faim, qui ont soif, sont étrangers, nus, malades, en prison). Ce roi s’identifie avec les « petits », avec ses « frères ». C’est lui qui a aussi eu faim, soif, a été étranger, sans vêtement, malade, en prison.

Drôle de roi

Jésus est un drôle de roi, proche des plus démunis, de ceux qui font face à de graves besoins. Voilà le roi que la foi chrétienne confesse.

Le roi accueille à sa droite ceux de « toutes les nations » qui se sont mis au service des démunis. Il leur donne part à son royaume. Leur attitude envers les plus petits devient le critère pour entrer dans ce royaume. Ils ne savaient pas qu’en leur venant en aide, ils venaient en aide à ce drôle de roi…

A la gauche du roi, il y a ceux de « toutes les nations » qui ne se sont pas mis au service des démunis. Ils n’accèdent pas au royaume. Leur attitude envers les plus petits devient le critère pour ne pas entrer dans ce royaume. Ils ne savaient pas qu’en ne leur venant pas en aide, ils ne venaient pas en aide à ce drôle de roi…

Et qui sont les démunis ? Le roi en parle en disant « l’un de ces plus petits, l’un de mes frères ». Qui sont les frères de ce roi, du roi Jésus ? L’interprétation la plus courante estime qu’il s’agit de tout être humain dans le besoin. Mais en fait, dans l’évangile de Matthieu, le terme « frères » désigne les disciples de Jésus (Mt 12.46-50 ; 23.8-9) ; de même, « les plus petits » désignent dans cet évangile les disciples également (Mt 10.42 ; 18.6.10).

Continuer la lecture

Un simple merci…

blog_merciLa gratitude – ou plutôt le manque de gratitude – a été au centre de beaucoup de nos conversations familiales ces dernières semaines. Nous l’avons observé maintes et maintes fois : une personne constamment insatisfaite, ou qui ne considère pas ce que les autres font pour elle peut empoisonner la vie de famille. A l’inverse, un merci exprimé, un cœur reconnaissant et la journée peut être transformée. Lorsque nous prenons conscience de tous les sujets pour lesquels nous pouvons être reconnaissants, cela transforme notre vie jour après jour, mais aussi celle des autres autour de nous. Nous devenons plus positifs, plus encourageants, plus capables de relever les défis qui se présentent à nous. Ce n’est pas pour rien que la gratitude et son expression font partie des choses que les gens heureux font différemment des autres. (link)

Quand nous nous concentrons sur ce que nous avons déjà, cela détourne notre attention de tout ce qui nous manque. Nous ne pouvons plus dire « Si j’avais ceci ou cela je serai heureux(-se) ! ». La reconnaissance nous force à nous arrêter et à moins oublier les bienfaits que Dieu nous accorde (Psaume 103.2). Certes tout n’en devient pas rose, mais nous pouvons voir la générosité de Dieu et les lumignons même dans des moments sombres. Continuer la lecture